Rechercher

Comment surmonter les difficultés de conversion des cryptomonnaies en fiat (cash out) ?



Ce n’est un secret pour personne, les banques dans de nombreux pays sont très réticentes à l’activité des cryptomonnaies en raison de nombreuses contraintes liées notamment à la compliance. En effet, la lutte contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme implique notamment d’identifier chaque partie d’une transaction financière mais aussi de pouvoir en remonter les différentes opérations…

La conséquence principale à cela pour un crypto-investisseur est le refus des banques de « recevoir » la conversion des cryptomonnaie en fiat sur les comptes domiciliés dans leur établissement. Il va de soi que plus les montants sont importants plus les banques pourraient être enclines à refuser notamment si le crypto-investisseur n’a pas des revenus réguliers en temps normal.


Quelles sont les solutions pour retirer les cryptomonnaies en argent fiat ?




1. Tenir un historique complet des transactions

L’historique complet des transactions facilitera sûrement les échanges avec les entités bancaires parce qu’elle permet de retracer les flux financiers. La tenue de l’historique complet de vos opérations permet de justifier l’origine des fonds auprès de sa banque.


2. Carte bancaire avec Binance

La plateforme Binance propose à ses souscripteurs une carte Visa Binance qui permet de procéder à des achats auprès de plus soixante millions de marchands dans le monde. L’avantage est que vous n’avez pas besoin de convertir vos cryptos, vous pouvez procéder aux achats avec vos cryptos et cela évite la case du cash-out bancaire.


3. Opter pour des banques en ligne (ou équivalents) crypto-friendly

Les banques en ligne sont en général et pour l’instant plus réceptives au monde des cryptomonnaies. De telle sorte que le cash-out dans celles-ci se trouve fortement facilité. Parmi ces banques, on peut citer Revolut, Neobanq, Nickel. Il n’est pas exclu que ces banques vous demandent des justificatifs mais encore une fois, de par leur proximité avec de nombreuses fintech et leur volonté de démocratisation, ces banques semblent plus ouvertes à l’activité relative aux actifs numériques.

Une autre solution possible serait de domicilier un compte bancaire dans un autre pays (tout en restant résident fiscal français). En Suisse par exemple, il existe une crypto-banque la banque SEBA BANK qui permet un cash-out. La banque suisse accepte a priori les non-résidents. Dans le cas d’une ouverture de compte au sein de banque, en tant que résident français vous avez ensuite l’obligation de déclarer ce compte (formulaire 3916). D’autres banques en Suisse sont crypto-friendly : EQI, SIGNUM, SWISSQUOTE et MAERKI BAUMANN etc…


4. Structuration de votre activité

Vous pouvez choisir de créer une société soit en France soit à l’étranger. Cette structuration vous permettra d’entrer dans des règles de comptabilité permettant aux banques d’être rassurés quant à l’origine des fonds.


Pour vous donner un exemple à l’étranger, vous A Dubaï, certaines zones franches ont passé des accords avec les banques suisses susmentionnés pour faciliter le cash out. Ainsi une société dubayotte dont l’activité serait relative aux actifs numériques (cryptos, NFT etc…) peut avoir un compte bancaire domicilié dans ses banques et cash out sans difficultés.



37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout